*Astuce* Utiliser la "case à cocher" sous la zone de Recherche pour activer ou non les filtres pour des résultats contenant au moins une image ou vidéo.

Vodoun Akpaloko/ divinité, Cérémonie rituelle liée à la divinité Akpaloko, Aire(s) culturelle(s)Yoruba-Nago

CLASSIFICATIONS
Patrimoine Immatériel
N/A
Rites et Pratiques Sociales
Cérémonie rituelle liée à la divinité Akpaloko
AGU/PCI-106(340)
STATUT INSCRIPTION
Non inscrit sur la liste nationale
Non inscrit au patrimoine mondiale
Non inscrit sur la liste locale
Non défini.
DESCRIPTION
Vodoun Akpaloko/ divinité
patrimoine_benin_logo2_b.png"
Yoruba-Nago
Atlantique-Littoral,Oueme-Plateau
Ville : Aguégué Arrondissement : Houédomè Village : Village Akpacomè
"Vodoun Ataloko, Commune des Aguégué, Arrondissement de Houédomè, Village Akpcomè"
Latitude: Longitude: Altitude: Erreur horiz:
Yoruba nago
Goun, fon
Non-renseigné
Non-renseigné

 

BREVE DESCRIPTION : "La divinité Akpaloko est érigée dans une case en brique crépie et recouverte de chiendent avec une cruche(gozin) à la cime. Les entrées sont fermées par la natte de jong (kplakpla) et de tissus blancs."

DESCRIPTION DETAILLEE : "Vodoun Akpaloko constitue une divinité à laquelle sont associées des pratiques sociales gardées par la collectivité AKPA. Les cultes sont fréquents tous les 9 jours et pendant les cérémonies annuelles de 3 jours. Au cours de ses cultes, des éléments matériels espace culturels, un autel, un couvent, des instruments de musique sont utilisés tandis que des chants et danses acccompagnent les adeptes esquissant des pas de danse selon le rythme déterminé lors des manifestations culturelles. Les rites à ce Vodoun se font par personne initié de la dite collectivité pendant environ deux à trois ans. les ancêtres ont amené cette divinité de OYO du Nigéria lors des migrations à la fuite des guerres fraticides qui sevissaient le royaume de OYO. Ils ont migré par Akpa, Ganvidokpo, Houinta, Koutongbé dans Porto-Novo, à Késounou à Sèmè pour s'installer enfin à Aguégué vers les XVIIè siècles. "


 

DENAKPO Mahoutondji, masculin, 80 ans, pêcheur. HUONMENOU Amonhouê, masculin, 83 ans, pêcheur et guérisseur traditionnel.
Communauté des Aguégué, les vendeurs d'objets rituels, les couturiers et l'Etat.
Initiation et oral
"Rester sans chaussures au moment de ses cultes, se purifier de toute impureté avant de participer à ses rituels."
"le culte se fait tous les 9 jours et pendant les cérémonies annuelles."
ELEMENTS MATERIELS ET IMMATERIELS ASSOCIES
"Huile, colas, boissons Gon, tambours, castagnettes Espace culturel, tissus "
"Chants Danses Dithyrambes propres à la divinité Non renseigné "
VIABILITE
Non défini.
Manque de moyens financiers
"Aucune menace éventuelle sur la transmission de
l'élément."
Bon et durable.
"Les chants et les danses sont bien transmis par
les personnes qui sont détentrices de ses pratiques."
"Promouvoir des écrits pour des documentations,
initier la jeune génération aux différentes pratiques"
Non-renseigné
Non renseigné
Non-renseigné
Non-renseigné
Aucun projet n'est lié
BIBLIOGRAPHIE
Non renseigné
Aucune (autre) référence indiquée
Redim_Image_340_2
Redim_Image_340_4
Redim_Image_340_5
Redim_Image_340_6
Redim_Image_340_7
Redim_Image_340_8
PERSONNES RESSOURCES
Les résultats disponibles sont les résultats du travail du projet "Patrimoine Bénin" (environ 500 éléments dans tout le Bénin), du projet PaCTE (environ 750 éléments dans le département de l'Ouémé) et de bénévoles (50 fiches cuisine, danses, ...). Le contenu n'est donc pas exhaustif:  Suggérez, nous rajouterons! (envoyez-nous un message, lien "Contact").

Espace PUB

< >

Un hébergement à Cotonou?

La maison de Canelia : Se sentir chez soi

Agence Dekart

Toute l'actualité culturelle

Visitez Porto-Novo et Région

Bienvenue dans la capitale!

Rejoignez-nous!