*Astuce* Utiliser la "case à cocher" sous la zone de Recherche pour activer ou non les filtres pour des résultats contenant au moins une image ou vidéo.

DèhihodoYOhomè/ Culte, Culte et rituel des ancêtres dans le Yoho, Aire(s) culturelle(s)Adja-Tado

CLASSIFICATIONS
Patrimoine Immatériel
N/A
Rites et Pratiques Sociales
Culte et rituel des ancêtres dans le Yoho
AGU/PCI-113(390)
STATUT INSCRIPTION
Non inscrit sur la liste nationale
Non inscrit au patrimoine mondiale
Non inscrit sur la liste locale
Non défini.
DESCRIPTION
DèhihodoYOhomè/ Culte
patrimoine_benin_logo2_b.png"
Adja-Tado
Oueme-Plateau
Ville : Aguégué Arrondissement : Zoungamè Village : Village Kindji Dowadji
"Yoho/ Temple, Commune Aguégué, Arrondissement de Zoungamè, Village Kindji Dowadji"
Latitude: Longitude: Altitude: Erreur horiz:
Toffinou
Goun
Non-renseigné
Non-renseigné

 

BREVE DESCRIPTION : "Le temple des ancêtres est construit en brique et recouvert de tôles. Il dispose d'une porte en bois bien fermée. Il constitue un autel de libation aux esprits des ancêtres."

DESCRIPTION DETAILLEE : "DèhihodoYohomè constitue un rituel consolidant le clan des ancêtres des collectivités HOUNKANRIN, ZANOU, GNLONFOUN, FATON, BOTON, FASSINOU, ABIKOU, SIMENOU des Aguégué. Le culte se fait aux ancêtres défunts tous les cinq jours et par an par personne initiée Tangninon, Houédouto. Il faut noter qu'il est associé à cette pratique des éléments matériels et immatériels chants, dithyrambes et les objets rituels. Le sanctuaire de la collectivité AKPOUTOU HOUNKANRIN a été construit par les premiers occupants de HINDJI vers les années 1600. Il serait le lieu où l'esprit des êtres décédés est représenté dans le but de rester en communication avec eux de par les libations."


 

LALY Hakpétin, 60 ans, ménagère; GNONLONFOUN Wossilath.
Vendeurs d'alcool, de colas, de l'huile et de coqs.
Oral
"Cultes, rituels et se déchausser pour accéder au temple."
Les libations se font tous les cinq jours et par an.
ELEMENTS MATERIELS ET IMMATERIELS ASSOCIES
"Colas, coqs, Huile, eau, Alcool. "
"Chants, Danses, Dithyrambes. Les ancêtres assurent la fécondité chez les femmes, la prospérité, la protection et la paix pour lescollectivités. Ces fonctions demeurent les mêmes depuis son origine jusqu'à nos jours. "
VIABILITE
Non défini.
"La réligion et le manque de participation des
communautés concernées"
Aucune
Bon et durable
"Bon et durable car les chants et dithyrambes sont bien
transmis par les sages."
"Pratiquer l'élément selon les périodes fixées par les
collectivités concernées, transmettre aux jeunes générations
cette pratique pour une maitrise. "
Non-renseigné
Non renseigné
Non-renseigné
Non-renseigné
Aucun
BIBLIOGRAPHIE
Non renseigné
Aucune (autre) référence indiquée
Redim_Image_390_2
Redim_Image_390_4
Redim_Image_390_5
Redim_Image_390_7
Redim_Image_390_8
Redim_Image_390_9
PERSONNES RESSOURCES
Les résultats disponibles sont les résultats du travail du projet "Patrimoine Bénin" (environ 500 éléments dans tout le Bénin), du projet PaCTE (environ 750 éléments dans le département de l'Ouémé) et de bénévoles (50 fiches cuisine, danses, ...). Le contenu n'est donc pas exhaustif:  Suggérez, nous rajouterons! (envoyez-nous un message, lien "Contact").

Espace PUB

< >

Un hébergement à Cotonou?

La maison de Canelia : Se sentir chez soi

Agence Dekart

Toute l'actualité culturelle

Visitez Porto-Novo et Région

Bienvenue dans la capitale!

Rejoignez-nous!