*Astuce* Utiliser la "case à cocher" sous la zone de Recherche pour activer ou non les filtres pour des résultats contenant au moins une image ou vidéo.

Yoruba-Nago edé, Langue, Aire culturelle Adja-Tado

CLASSIFICATIONS
Patrimoine Immatériel
N/A
Expressions Orales
Architecture mixte
STATUT INSCRIPTION
Pas d'informations sur l'inscription sur liste indicative nationale.
Non inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Non défini.
DESCRIPTION

Edé

noimage
Adja-Tado,Yoruba-Nago
Oueme-Plateau,Zou-Collines
Le Yoruba-Nago est parlée dans les régions comme de Porto-Novo, Savè, Bantè, Kétou,
Yoruba-Nago

 

Parlée par une grande partie de la population du Bénin, le Yoruba est une langue du sous-groupe Edé du groupe kwa appartenant à la grande famille des langues nigéro congolaise. Elle fait partie des grandes langues africaines codifiées et disposant d'une grammaire, d'une conjugaison, d’une orthographe et d'un vocabulaire. Le Yoruba est une langue à tons qui dispose de plusieurs dialectes ou parlers qui lui sont apparentés. Il s'agit notamment du Nago qui est une variante, du tchabè, du Idaasha, qui sont aussi parlées au Bénin.

Tout comme la plupart des langues africaines, le Yoruba repose sur l'alphabet latin et dispose de 35 lettres. C'est la langue maternelle de beaucoup de personnes en même temps qu'une langue d'échange et de commerce. Au Bénin, son introduction dans l'enseignement n'est pas chose effective si ce n'est au niveau de l'alphabétisation alors qu'au Nigéria d'où il est venu, il s'agit d'une langue officielle donc utilisée dans l'administration et l'enseignement, mais en plus , il est utilisé dans les médias et dans les communications officielles, les médias, les universités.

C'est la langue maternelle d'un nombre important de la population et la langue d'échange et de commerce des autres . Ses nombreuses variantes (Idaasa, tchabè, Nago) sont parlées dans les villes de Sakété, Pobè, Kétou, Savè, ou même Ouidah, des villes pleines d'histoires riches en culture.


 

Le Yoruba aurait été introduit au Bénin vers le17è S du fait des migrations en provenance du Nigéria .

Chefs cultes, Dignitaires : les Anagonou ou nago ou yoruba sont les principaux locuteurs.
"Les fabriquants de tambours, de gon et autres
-les couturiers
-les organisateurs de cérémonie
-les danseurs"
Conditions d'accès : pas de conditions. Il suffit de comprendre le Youruba ou le Nago pour le parler.
Mode de transmission : de père en fils, de génération en génération et par voie orale. Mais aujourd’hui, de plus en plus d’écrits existent et servent de supports pour apprendre la langue.Ce sont les livres scolaires, les romans, les documents politiques et les rapports….
ELEMENTS MATERIELS ET IMMATERIELS ASSOCIES
Les textes liturgiques, les supports didactiques pour l'enseignement et l'alphabétisation, les livres, les romans,
Le verbe, Oro
VIABILITE
Non défini.
Compte tenu du caractère oral de nos traditions, on serait tenté de dire la langue Yoruba tout comme la plupart des langues africaines est menacée.
Le Yoruba et le Nago tout comme toute langue est en perpétuelle évolution. De nouveaux mots naissent ainsi que de nouvelles expressions. Le vocabulaire s'enrichit surtout d’expressions empruntées.
Les mesures de sauvegarde existent et ce sont des publications en langue Yoruba et Nago.

Pas de projets liés connus.

BIBLIOGRAPHIE
LANGUES ET POLITIQUES DE LANGUES AU BENIN, vol. 2-N° -2, Janvier 2004
Toussain TCHITCHI
ROADEL WAJOLT
Les résultats disponibles sont les résultats du travail du projet "Patrimoine Bénin" (environ 500 éléments dans tout le Bénin), du projet PaCTE (environ 750 éléments dans le département de l'Ouémé) et de bénévoles (50 fiches cuisine, danses, ...). Le contenu n'est donc pas exhaustif:  Suggérez, nous rajouterons! (envoyez-nous un message, lien "Contact").

Espace PUB

< >

Un hébergement à Cotonou?

La maison de Canelia : Se sentir chez soi

Agence Dekart

Toute l'actualité culturelle

Visitez Porto-Novo et Région

Bienvenue dans la capitale!

Rejoignez-nous!