*Astuce* Utiliser la "case à cocher" sous la zone de Recherche pour activer ou non les filtres pour des résultats contenant au moins une image ou vidéo.

Erou n'la, Mariage, Aire culturelle Yoruba-Nago

CLASSIFICATIONS
Patrimoine Immatériel
N/A
Rites et Pratiques Sociales
Architecture mixte
STATUT INSCRIPTION
Pas d'informations sur l'inscription sur liste indicative nationale.
Non inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Non défini.
DESCRIPTION

Erou n'la, so igui

noimage
Yoruba-Nago
Oueme-Plateau,Zou-Collines
Kétou, Pobè, Sakété, Bantè, Dassa, Savè
Nago, Yoruba, Idaasha, Tchabè
La pratique s'effectue en Yoruba, Nago, Idaasha

 

Le Mariage suppose dans un premier temps le consentement des parents de la fille, la connaissance des parents des futurs époux (Eroun kékéré) et ensuite la célébration de l'union qui se traduit par la remise de la grande dot (Erou nla) aux parents de la future épouse. Tantes, parents, oncles cousins interviennent à plusieurs niveaux et y sont tous impliqués activement. Ainsi, les familles des futures époux sont donc hautement honorées et le mariage n'est plus seulement l'union des futures époux, mais celle des familles.

La remise de la dot est consacrée par l'organisation d'une cérémonie grandiose. L'homme s'étant déjà enquis du contenu de la dot dans le clan de sa fiancée, s'y prépare. A cette étape, ce sont les tantes (les Iyalashè) de l'époux qui officient ; elles apportent en chants et danses les présents de la dot au domicile de la mariée où ses tantes, oncles, sages et grands dignitaires sont installés pour les recevoir. S'ensuivent alors des pourparlers à la fin desquels on présente la mariée à la foule. On boit, on mange, on chante, on danse et les festivités peuvent durer des jours.

On peut retrouver dans la dot, les pagnes, les bijoux, les habits, les ustensiles de cuisine, les vivres, un titre de domaine ou de parcelle. Entre temps, on pare l'épouse de ses plus beaux vêtements et toute sa grande famille s'installe pour recevoir les présents apportés par les parents du marié .

Notons que ce contenu de la dot n'est pas exhaustif et varie d'un clan à l'autre, d'une famille à une autre, d'une communauté à une autre, d'un groupe socioculturel à un autre.

A l'origine, on suppose d'une part que comme la femme ne travaille pas et n'avait pas de bien, son mari devrait lui fournir et lui donner des présents afin qu'elle ait de quoi s'habiller, des ustensiles pour la cuisine ; d'autre part on suppose que l'époux devant emmener la mariée chez lui, il devait en compensation donner des présents à la belle famille afin que le vide laissé par la mariée ne s'en ressent pas trop. La grande dot est l'ultime consécration du mariage et témoigne donc de ce que l'homme est mature et responsable et qu'au vu et au su de toute la famille il est devenu époux. Il acquiert ainsi le statut d'un membre à part entière de la belle famille et sera désormais accueillit et respecté comme tel et on lui devra de la considération. C'est une occasion de réjouissance et de fête où on boit et on danse après avoir prié et béni les époux.

Les Iyalashè, les oncles, les grandes tantes et les grands dignitaires de la famille de la future épouse.
"Les fabriquants de tambours, de gon et autres
-les couturiers
-les organisateurs de cérémonie
-les danseurs"
pas de conditions.

Le consentement des parents et la connaissance des parents ( eroun kekere).

ELEMENTS MATERIELS ET IMMATERIELS ASSOCIES
Erou nKékéré (petite dot) mariage, aire culturelle Yoruba-Nago
Les liqueurs, la cola , les pagnes, la cigarette, le maïs, le mil, les valises ou cantines.
Les bénédictions, les prières, les psalmodies, les chants, les danses,
VIABILITE
Non défini.
Pas de mesures de sauvegardes connues.

Pas de projets liés connus.

Les résultats disponibles sont les résultats du travail du projet "Patrimoine Bénin" (environ 500 éléments dans tout le Bénin), du projet PaCTE (environ 750 éléments dans le département de l'Ouémé) et de bénévoles (50 fiches cuisine, danses, ...). Le contenu n'est donc pas exhaustif:  Suggérez, nous rajouterons! (envoyez-nous un message, lien "Contact").

Espace PUB

< >

Un hébergement à Cotonou?

La maison de Canelia : Se sentir chez soi

Agence Dekart

Toute l'actualité culturelle

Visitez Porto-Novo et Région

Bienvenue dans la capitale!

Rejoignez-nous!